Pourquoi faire appel à un community manager ?

© 2018 by MeeMany. Tous droits réservés.

Pourquoi faire appel à un community manager ?

January 2, 2018

 

Le community manager a un rôle clef au sein d'une société, bien que souvent méconnu sinon discrédité. Dans l'esprit de beaucoup en effet, il ne fait que relayer les billets de blog de son entreprise sur les réseaux sociaux. Pourtant, sa fonction va bien au delà de ce simple rôle de relais digital. Dès lors, quelles sont les raisons de faire appel à un CM ? 

Le community management, une stratégie de communication globale



Le community management enclenche une communication à double sens entre l'entreprise d'un côté et les clients et prospects de l'autre ; c'est un dialogue et des interactions constantes, afin de permettre à la première de tenir compte des avis et propositions des seconds. Le rôle d'un community manager servira donc en premier lieu à créer, développer et faire vivre toute une communauté sur les médias sociaux au sens large (réseaux sociaux, mais aussi blogs et lettres d'information). Les bases de ses actions sont donc à la fois la veille, la rédaction de contenus à haute valeur ajoutée et le dialogue avec les membres de la communauté créée. 

Les finalités du community management



Faire appel à une société de community management vise plusieurs buts, et le travail sera plus ou moins axé vers certains d'entre eux : être plus visible sur les médias sociaux, lancer sa marque, fidéliser les clients faire remonter des informations, des avis ou suggestions, exercer une veille concurrentielle, préserver sa e-réputation. Mais un objectif reste commun à toutes ces finalités : générer du trafic à destination de son site. 

Une gestion globale exercée par un bon community manager



Un bon CM se doit d'avoir des compétences tant opérationnelles que stratégiques. Car son rôle digital n'est donc pas uniquement de gérer une page facebook, en publiant régulièrement les actualités de la société pour laquelle il travaille. L'animation des médias sociaux est bien plus ample. En ce qui concerne l'aspect stratégique, il doit : identifier les réseaux sociaux adaptés à l'entreprise concernée ; mettre au point une stratégie de contenu, qui ne sera pas la même pour tous les réseaux sociaux ; déterminer le ton des interventions selon les destinataires et les spécificités de la marque : élaborer un planning d'actions ; choisir les indicateurs de performances adéquats pour estimer l'impact des stratégies mises en place. En ce qui concerne l'aspect opérationnel, il doit : être capable de créer divers contenus, sous la forme de textes mais aussi de photos ou vidéos ; repérer les meilleurs influenceurs ; créer un lien de proximité avec clients et prospects pour les fidéliser. C'est dire qu'il doit avoir des compétences diverses et variées. Et si le community manager a en outre une bonne dose de créativité, alors, c'est encore mieux. 

Le community management, une mission constante



Un bon community management ne peut pas être simplement secondaire ou accessoire. Il n'est pas envisageable de confier ces missions à une personne qui est par ailleurs chargée d'autres fonctions. C'est un travail à temps plein. En effet, cela nécessite de réagir à chaud à l'actualité, à la fois pour gagner en visibilité mais aussi pour se rapprocher de sa communauté ; il faut donc être très réactif, pour se montrer en osmose avec les internautes. Il faut donc un community manager disponible. D'autre part, les membres de la communauté qui font part de leurs remarques à une société attendent des réponses ; plus celles-ci interviennent rapidement, plus les interlocuteurs seront satisfaits, se sentant écoutés et pris en considération. Cela permet de soigner son image de marque et sa e-réputation. Ce dernier point est d'ailleurs un des aspects essentiels du community management : sur les réseaux sociaux, chacun peut exprimer son avis, qu'il s'agisse de coups de cœur ou de coup de gueule. S'intéresser de près à ces interventions permet d'identifier ses atouts et ses faiblesses, mais aussi de mieux cerner les attentes de sa cible, voire de dialoguer avec un client mécontent. On parle à cet égard de H2H, ou « human to human » : il s'agit de créer une relation de proximité avec sa communauté. Et c'est le community manager qui incarne cet aspect de l'entreprise, pour que celle-ci ne soit pas désincarnée et uniquement automatisée. L'expérience montre d'ailleurs que les marques qui se plient au rituel du dialogue avec les membres de leur communauté ont un taux d'engagement sur les réseaux sociaux supérieur à celles qui ne font que diffuser du contenu. 

Confier ces missions à une agence plutôt qu'un individu unique



Parfois, il peut être nécessaire, lorsque l'on souhaite s'engager dans une stratégie digitale de grande ampleur, de faire appel à une agence, plutôt qu'à un community manager unique. En effet, les missions sont très nombreuses et variées, et ne peuvent parfois pas être toutes menées par une personne unique et seule: création d'un site web et d'un blog, rédaction de contenus tenant compte du SEO et du SMO, recrutement de fans, définition d'une stratégie digitale, mise en place d'une veille et d'indicateurs de performances, gestion des crises, animation et réponse aux questions des membres de la communauté ou encore transmission des informations à l'entreprise. Une agence sera donc mieux à même, grâce à ses nombreux profils, de répondre à toutes ces finalités.

 

Si vous pensez avoir besoin d'un community manager ou souhaitez vous renseigner sur ce nouveau métier, n'hésitez pas à nous contacter à contact@meemany.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square